Recours contre le projet d'extension de l'aéroport de Nice

07/02/2020 AFP

Trois associations de défense de l'environnement ont déposé un recours au tribunal administratif contre le projet d'extension de l'aéroport de Nice-Côte d'Azur.

L'aéroport de Nice-Côte d'Azur a accueilli 14,5 millions de passagers en 2019 et pense atteindre les 21 millions d'ici dix ans, notamment grâce à l'agrandissement de son aérogare, dont le principe est attaqué au tribunal administratif par des association environnementales.
"Nous voulons que les travaux soient suspendus immédiatement", a précisé Thierry Bitouzé, un cadre de grande entreprise qui anime le Collectif citoyen 06 avec l'ancien pilote de ligne Airy Chrétien. "On veut nous faire croire que c'est juste un petit bâtiment d'aérogare qu'on agrandit alors que dans le dossier il y a en perspective la création d'un troisième terminal, d'un grand parking et même d'un dépôt de kérosène de cinq millions de litres en bordure de Nice", a ajouté M. Bitouzé.
Il dénonce la façon dont le projet a été "saucissonné" en plusieurs parties pour éviter une concertation nationale, obligatoire à partir d'un certain seuil devant la Commission nationale du débat public (CNDP). "C'est un subterfuge. En réalité, c'est un très grand projet qui n'a qu'un objectif : provoquer la hausse du nombre de passagers de 56 % d'ici 2030. On est déjà en sur-tourisme et ils veulent autant de touristes toute l'année que pendant l'été, une aberration !", dit-il.

Développement économique

Le projet sur 25.000 m2 est visé par un référé suspension et une demande d'annulation du permis de construire. Il prévoit la construction de six salles d'embarquement supplémentaires avant l'été 2021, d'une salle d'enregistrement des bagages en 2022 et de livraison de bagages en 2023. Il est soutenu par le maire LR de Nice Christian Estrosi qui y voit "un soutien à l'économie".
"Aujourd'hui, nous accueillons des gens qui arrivent de l'étranger et qui attendent une heure à une heure et demie pour le passage de la police aux frontières parce qu'il n'y a pas assez d'espace, vous trouvez que la France doit recevoir dans de mauvaises conditions ceux qui nous visitent ?", a-t-il lancé le 4 février sur BFM TV/RMC, qualifiant les adversaires d'"écolos de théâtre".
La hausse continue depuis dix ans du nombre de passagers à Nice génère davantage d'escales mais le nombre de mouvements progresse quatre fois moins vite que le nombre de passagers, selon l'aéroport. Ce dernier prévoit de baisser ses redevances pour les avions plus propres au roulage.