Retour progressif des vols internationaux à Pékin

03/09/2020 AFP

La Chine a annoncé le 2 septembre une reprise progressive des vols internationaux vers Pékin dans un contexte de nette amélioration sanitaire, après une réduction drastique des liaisons aériennes avec l'étranger en début d'année pour cause d'épidémie.
Le pays, où le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019, a fermé ses frontières fin mars alors que l'épidémie marquait le pas mais se répandait dans de nombreux pays.
Le gouvernement chinois avait alors limité les liaisons internationales de chaque compagnie aérienne à une par semaine et par pays. En pratique, à quelques exceptions près, seuls les ressortissants chinois pouvaient entrer en Chine.
Un assouplissement a été constaté ces dernières semaines mais les vols internationaux directs vers la capitale n'étaient jusqu'à présent pas autorisés. Les compagnies devaient impérativement se poser dans une ville tierce comme Shanghai (est), Xian ou Tianjin (nord), où les passagers étaient soumis à des tests de détection avant un placement en quarantaine de deux semaines.
La mesure s'appliquera d'abord à huit pays jugés modérément à risque : la Thaïlande, le Cambodge, le Pakistan, la Grèce, le Danemark, l'Autriche, la Suède et le Canada. Les passagers devront présenter un test anti-Covid avant leur départ pour la Chine et seront soumis à de strictes mesures sanitaires, y compris une quarantaine.
Aucun décès n'a été enregistré en Chine depuis la mi-mai, si l'on en croit les données officielles.