SAA abandonne la plupart de ses liaisons

07/02/2020 AFP

La compagnie sud-africaine SAA, au bord de la faillite, a annoncé le 6 février la fermeture définitive de plusieurs lignes internationales et de la quasi totalité de ses liaisons nationales, afin de réduire ses coûts.
À compter du 29 février, South African Airlines fermera huit lignes internationales et régionales (Hong Kong, Sao Paulo, Guangzhou, Munich, Luanda, Entebbe, Abidjan via Accra et Ndola) et trois lignes nationales (Durban, Port Elizabeth et East London). En Afrique du Sud, la compagnie n'assurera plus qu'une seule liaison : Johannesburg-Le Cap.
La semaine précédente, SAA avait décidé d'annuler, pour le seul mois de février, près d'une centaine de vols, dont une cinquantaine de vols internationaux. L'administrateur de la compagnie explique espérer renouer avec la rentabilité.
Depuis des années, SAA, deuxième compagnie aérienne d'Afrique, traverse de sérieuses turbulences. Elle n'a enregistré aucun bénéfice depuis 2011, affiche une dette d'au moins 572 millions d'euros et ne survit que sous perfusion permanente d'argent public.
Pour éviter la faillite, une procédure de sauvegarde de la compagnie a été initiée en décembre. Dans ce cadre, SAA a reçu 4 milliards de rands (249 millions d'euros), la moitié d'une banque publique et l'autre moitié d'organismes prêteurs. South African Airways, qui emploie 5.200 passagers, a par ailleurs jugé "nécessaire" le licenciement de salariés, sans avancer encore de chiffres.