Soget : une "bourse" de fret ferroviaire entre l’Europe et l’Asie

Soget a officiellement signé au Havre une convention de partenariat avec la start-up Click2Rail, ce 21 octobre. Objectif : optimiser les transports massifiés en offrant, via un guichet unique, un nouveau service de plateforme partagée pour le fret ferroviaire.

À l’origine, un constat : "Le manque d’efficacité et de rentabilité du transport ferroviaire de conteneurs entre l’Europe de l'Ouest et l’Asie, explique Anastasia Dyakonova. 1.500 trains relient chaque année l’Europe à l’Asie, contre 2.800 dans le sens inverse". Ce lundi 21 octobre, lors de la Journée organisée au Havre autour de la multimodalité par l’Union maritime et portuaire (Umep) du Havre, à l’occasion de la Transat Jacques Vabre, la directrice de la start-up Click2Rail présentait avec Hervé Cornède, président du directoire de Soget, une solution innovante de plateforme numérique.

Remplir les trains vides
 
L’idée consiste donc à fournir aux transitaires et chargeurs ainsi qu’aux opérateurs ferroviaires européens une solution qui les aide à "partager l’espace inutilisé et à réduire le coût de l’aménagement des quais ou des trains complets". Cette plateforme numérique partagée permettrait de combiner les conteneurs de différents exportateurs sur une même plateforme de fret. Grâce à ces outils de prévision et de planification via la technologie blockchain, l’expéditeur pourra "gérer les flux de marchandises notamment en réduisant les délais de réservation, améliorer sa visibilité sur le marché ainsi que ses performances". Avantages pour l’exploitant : "Construire un train en fonction des besoins en temps réel, remplir les trains vides et conquérir les parts de marché sur les transports routier et maritime". Le service devrait démarrer début 2020 et sera accessible au départ sur le portail S)One, la quatrième génération de Port Community Systems (PCS) développée par l'entreprise havraise Soget.