Sosersid : le "BBC Olympus" débarque un colis de près de 450 tonnes pour Iter

10/06/2020 Vincent Calabrèse

Le navire conventionnel "BBC Olympus" a fait escale lundi 8 juin au port de Marseille-Fos pour débarquer chez Sosersid un composant de réacteur de près de 450 tonnes destiné à être livré sur le site d'Iter.

La semaine a démarré à Fos en Darse sud avec le débarquement chez Sosersid d'un colis lourd aux dimensions exceptionnelles. Le "BBC Olympus" avait embarqué fin avril à Shanghai un des six aimants annulaires (PF6) qui ceinturent le tokamak d'Iter.
Après avoir été débarqué lundi 8 juin du conventionnel et mis à quai par l'entreprise de manutention fosséenne, ce composant de 448 tonnes et d'un diamètre de 11 m a été embarqué sur une remorque des Transports Capelle et a passé la nuit sur une aire de stockage dédiée à Iter sur le site d'ArcelorMittal à Fos.

Deux modes de transport pour un post-acheminement de proximité

Mercredi 10 juin, le colis devait être embarqué en fin de journée sur la barge "Sirocco", de la Compagnie fluviale de transport (CFT), à destination du port de La Pointe, à Berre. Après avoir achevé la phase fluviale de ses opérations de post-acheminement, il parviendra vendredi au mode routier.
Le colis devra emprunter le trajet spécial spécialement conçu pour les convois destinés à l'installation Iter de Saint-Paul-lez-Durance (Bouches-du-Rhône). Un post-acheminement également assuré par le groupe Daher, en charge de l'organisation de transport des pièces de bout-en-bout.
Ce nouvel aimant, qui sort des ateliers chinois de l'Institut de physique des plasmas/Académie des sciences (Asipp), contribue à la création d'une "cage magnétique". Celle-ci confine le plasma à haute température au sein duquel se produisent les réactions de fusion de l'hydrogène.
Depuis le mois de décembre 2014, une quarantaine de convois se sont succédé sur l'itinéraire pour livrer un total de 86 colis exceptionnels, dont, au mois d'avril, deux aimants verticaux de 350 tonnes en provenance d'Italie puis du Japon. Un prochain colis est attendu en juillet. Près de 120 autres convois sont prévus sur le site Iter dans les cinq ans à venir.