Strasbourg : quand le port se met au service de la ville

26/01/2021 Mathieu Noyer

Le terminal Nord devient peu à peu le point de départ d’un transport de marchandises courantes par barge jusqu’au centre-ville.

L’un des entrepôts du port de Strasbourg, qui était désaffecté au terminal Nord, est désormais exploité par la société ULS, dont les équipes  assurent chaque matin le chargement de marchandises sur une barge, en direction d’un quai du centre-ville. Ainsi, le port de Strasbourg constitue depuis quelques mois le pilier d’un service original de logistique urbaine. "Le trajet dure exactement 27 minutes avec un délai garanti, ne subissant pas les embouteillages routiers", souligne Thomas Castan, le dirigeant d’ULS.

À partir de ce quai, les flux rejoignent des magasins de l’hyper-centre, en quelques minutes à bord de vélos cargos remplis des colis déchargés de la barge par des grues. Soutenue par la collectivité Eurométropole et par VNF,  l’offre concerne une palette variée de produits, comme des fûts de bière et caisses de boissons, des colis de lunettes et, bientôt, de la farine. 

"Dans le sens du retour, nous ramenons des déchets d’emballage. Le volume a atteint 2.000 mètres cubes en quatre mois", ajoute Thomas Castan. Le service fonctionne aujourd’hui selon une cadence de quelques dizaines de tonnes par jour. Il visait un seuil de 122 tonnes à fin 2020 mais la Covid-19 en a ralenti ou interrompu le déploiement, laissant par exemple en rade les boissons pour les restaurants.

Des matériaux de chantier

Ce service représente également un potentiel pour la desserte en matériaux de construction des chantiers de centre-ville, d’accès difficile en camion. Ainsi, la reconversion de l’ex-Manufacture des tabacs a expérimenté en novembre la livraison de 60 tonnes de pavés de récupération. Pré-acheminés par la barge, ils ont été reconditionnés en big-bags de 180 kilos sur les vélos cargos, à 300 mètres du lieu de leur pose. La généralisation à l’ensemble du chantier est à l’étude, ce qui représenterait 700 tonnes.