Syndicat des transitaires du Havre : Jean-Louis Le Yondre passe le relais à Brice Vatinel

09/06/2021 Natalie Castetz

Le syndicat des transitaires et des commissionnaires en douane du Havre (STH) a élu son nouveau président et renouvelé son bureau lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 4 juin. Brice Vatinel plaide pour la diversité et l’ouverture.

Après plus de trente ans à la tête du syndicat des transitaires havrais des commissionnaires en douanes de transport et transitaires (STH), Jean-Louis Le Yondre, 76 ans, a passé la main. C’est à l’unanimité que Brice Vatinel, 61 ans, a été élu le 4 juin à la présidence du syndicat qui regroupe une soixantaine d’entreprises adhérentes, comptant de trois à 600 salariés, soit quelque 6.000 employés en tout.

Brice Vatinel qui préside la société familiale havraise éponyme, créée en 1945 qui compte 60 salariés, définit deux axes pour le STH : l’ouverture et la diversité. Le syndicat veut élargir les partenariats, et fait notamment la paix avec la fédération nationale TLF Overseas dont il avait claqué la porte en 2016. Une convention devrait être signée d’ici la fin de l’année. Le STH a également ouvert son conseil d’administration à "des expertises complémentaires" avec l’arrivée d’Hervé Bonis de Seafrigo, le spécialiste mondial de la logistique alimentaire sous température dirigée et de David Varin, de Walon (Groupe Charles André), logisticien opérateur sur le terminal roulier du Havre. Il se lance aussi dans la parité, se féminisant avec Caroline Cerisier, responsable de l’agence havraise du commissionnaire de transport international Centrimex.

Le défi des ressources humaines

Le bureau a été entièrement renouvelé. Patrick Maletras (Tramar), Julien Derudder (Derudder) et Irwin Lefebvre (Bolloré Logistics) en sont les trois vice-présidents ; Franck Lemonnier (Normandie Logistique Overseas) le secrétaire, et Gilles Lefaux (LPO Sogena), le trésorier. Le syndicat portuaire veut un nouveau souffle. Il va lancer un site et organiser des webinars, relance les commissions Maritime, Douane et Formation et va créer "une commission jeunes". Car l’un des défis à relever par les transitaires est bien de les séduire.

Les membres du nouveau bureau du Syndicat des transitaires havrais (de gauche à droite : Gilles Lefaux, Franck Lemonnier, Irwin Lefebvre, Brice Vatinel, Patrick Maletras, le secrétaire général Franck Soulé et Julien Derudder) © Éric Houri

"Il y a une réelle tension sur nos métiers mais nos entreprises recrutent pour des centaines d'emplois", insistent les adhérents. "Les ressources humaines et la formation sont les principaux défis à relever". Et si les transitaires ont "maintenu l’activité sans aucun dépôt de bilan depuis la crise sanitaire", et si le Brexit a entraîné une augmentation de l’activité, "nous restons vigilants et attentifs sur les risques financiers comme l'évolution de nos métiers face à la concurrence pour maintenir le bassin local d’emploi".