TLF annonce un plan stratégique en septembre
Autour d’Éric Hémar, Jean-Pierre Sancier, Herbert de Saint-Simon et Alexis Degouy délégué général, la nouvelle équipe dirigeante de TLF a présenté son plan de marche pour les trois prochaines années. Objet d’un projet stratégique d’ici fin septembre, ses grandes lignes ont été dévoilées lors des assemblées générales de l’Union et de TLF Overseas le 27 juin à Paris. Au nombre de quatre, elles couvrent tout d’abord "l’amélioration de notre compétitivité en Europe", déclare Éric Hémar. À l’échelle des entreprises et de la France, ce premier axe s’appuiera notamment sur des benchmarks pour comparer la compétitivité nationale par rapport aux autres pays européens "sur des sujets simples mais essentiels comme le coût de la préparation de commandes, des prestations d’entreposage ou kilométriques". Accroître l’attractivité du secteur transport et logistique afin d’attirer les talents est la deuxième ligne directrice incluant une réflexion en matière de formation. Face à une pression environnementale jugée "structurelle", le développement durable figure en bonne place. "Nous devons intégrer les enjeux écologiques à nos métiers et être force de propositions pour faire du développement durable un atout compétitif". Tout comme l’innovation, quatrième pilier de la future feuille de route. Pour préciser son contenu, les conseils et commissions de l’Union sont invités à remettre leurs propositions et sujets prioritaires durant l’été. Son déploiement s’articulera autour de ses instances actuelles complétées par "des groupes de travail spécifiques qui fonctionneront en mode projet avec l’objectif de faire des recommandations dans des délais courts", explique Éric Hémar.