Un nouveau service de fret Calais-Sheerness prévu pour juin chez DFDS

08/04/2021 Vincent Calabrèse

DFDS lance en juin un nouveau service de fret quotidien non accompagné entre Calais et Sheerness, au Royaume-Uni.

Le nouveau service proposé par DFDS à compter du 1er juin prévoit une traversée quotidienne aller-retour entre le port de Calais et celui de Sheerness. Pour assurer ces nouvelles liaisons, le groupe a affecté le ro-ro "Gothia Seaways", un navire d'une capacité de 165 remorques ou conteneurs non accompagnés. Cette flexibilité "offre aux clients un accès sans encombrement pour déposer et collecter des remorques sans frais de stationnement pendant les quarante-huit premières heures" affirme le groupe.

Pour le danois, cette nouvelle ligne étend "le réseau existant de services de DFDS entre le Royaume-Uni et l'Europe". Il estime que le service a l'ambition de "répondre à la demande croissante de fret non accompagné". DFDS exploite en Europe un réseau de vingt-sept lignes ferry. Le port de Sheerness est situé dans le nord du Kent et bénéficie de la proximité avec l'autoroute orbitale M25 qui entoure Londres (...). Il fonctionne vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il est entièrement ouvert et accessible sept jours sur sept", a souligné le groupe.

Le "Gothia Seaways" affecté à la future liaison

"Sheerness promet d'être un superbe port partenaire avec un plan ambitieux pour développer ses services au cours de la prochaine décennie. Nous continuons également à consolider notre partenariat avec le port de Calais et nous sommes ravis d'étendre nos services à ce port qui marque l'achèvement de son projet d'expansion de plusieurs millions de livres", a ajouté DFDS.

"Un signe de confiance dans la capacité du port français"

"Nous sommes très fiers que notre groupe (...) ait choisi le port de Calais pour proposer sa nouvelle route non accompagnée vers le Royaume-Uni. C'est un signe clair de confiance dans la capacité du port à créer de la valeur pour nos clients", s'est réjoui Jean-Marc Puissesseau, président du port de Calais. Prenant en compte "les restrictions actuelles entourant les voyages internationaux, les contrôles plus stricts aux frontières et les menaces liées à la Covid-19", Richard Goffin, directeur du port de London Medway, a estimé pour sa part que "l'utilisation de méthodes sans chauffeur réduit le risque de retards associés à ces défis particuliers".