Un nouvel acteur de la croisière 100 % francophone
C'est un nouveau venu dans le paysage de la croisière en France. Deux associés passionnés de paquebots, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat, viennent de créer dans l'Hexagone une filiale de la compagnie anglaise CMV (Cruise&Maritime Voyages). À compter de 2021, CMV France se positionnera sur les ports du Havre pendant la saison estivale et Marseille pendant l'hiver avec l'"Astor" qui sera rebaptisé "Jules Verne". Au Havre, il proposera principalement des embarquements (têtes de ligne) pour des circuits en Europe du Nord comme l'Irlande, la Norvège ou encore la mer Baltique. À Marseille, des destinations comme l'Égypte, Madère et les Canaries par exemple seront également proposées. Le "Jules Verne" effectuera en 2022 un tour du monde au départ de Marseille avec un retour au Havre, soit 124 jours de traversée. Le "Jules Verne", ex-"Astor", est une navire de 176,5 mètres de long pour 22,6 mètres de large. Après quelques réaménagements qui seront effectués avant sa mise en service, il disposera de 289 cabines dont 42 suites pour une capacité de 550 passagers. L'objectif affiché de CMV France est de conquérir le marché français avec un produit 100 % francophone donnant par exemple une grande importance à la gastronomie à bord. Le personnel s'exprimera également dans la langue de Molière. "La croisière a redémarré en France dans les années 2000... Mais on s'est vite aperçu que les compagnies étrangères qui s'étaient positionnées n'ont pas développé l'identité française...", analyse Clément Mousset. CMV France veut renouer avec une certaine tradition de la croisière à la française comme elle se pratiquait dans le passé. "Nous voulons reprendre les choses là où elle se sont arrêtées avec le paquebot 'France' en 1974..."