Une nouvelle plateforme logistique opérationnelle au Havre en 2020

Pour développer son offre en surfaces dédiées à la logistique, l’un des leviers prioritaires pour accroître le trafic de conteneurs, le port du Havre a investi dans un troisième parc logistique. Premier client, Prologis, qui va y construire 125.000 m2 d'entrepôts.

Ce fut très officiel. Le 19 septembre, Cécile Tricault, directrice générale de Prologis, signait avec le directeur général du port du Havre, Baptiste Maurand, une Convention d’occupation temporaire (COT) portant sur un terrain de 28,6 hectares situé dans le parc logistique du pont de Normandie 3 (PLPN3).
Partenaire historique du port du Havre, déjà 270.000 m2 déjà construits depuis 2002, sur le parc du Hode, Prologis annonçait la construction d’entrepôts nouvelle génération qui devraient cumuler au final 125.000 m2. Une autre COT est attendue, cette fois-ci avec le promoteur PRD, concernant le deuxième lot du site, soit 18,5 hectares. À terme, le PLPN3 proposera 230.000 m2 d’entrepôts, sur les 47 hectares qu'il occupe dans la zone industrialo-portuaire du Havre, à proximité de la plateforme multimodale et au croisement d’autoroutes.

Diversifier et adapter l'offre

Avec des surfaces élargies sur ce troisième parc, le port du Havre vise à diversifier et adapter son offre. Baptiste Maurand le rappelle, "le développement de l’offre logistique sur le port du Havre constitue l’un des leviers prioritaires pour développer les trafics de conteneurs". Il se plaît à rappeler que le port "anticipe les besoins en préparant les aménagements des parcs pour réduire ensuite les délais de réalisation des aménageurs". Depuis cinq ans, ce sont 80.000 m² d’entrepôts ouverts chaque année et "c’est aussi la troisième activité la plus génératrice de valeur ajoutée".

"80.000 m² d’entrepôts ouverts chaque année depuis cinq ans"

En juin 2018, le plan d’investissement de plus de 500 millions d’euros le stipulait bien : le programme logistique était inscrit dans les projets déclarés "nécessaires à la poursuite du développement du premier port français pour le commerce extérieur". À la clé, une enveloppe de 15 millions d’euros dédiée à l’aménagement du troisième parc logistique du pont de Normandie (PLPN 3). Un appel à projet avait été lancé en 2018, deux lauréats avaient été retenus en décembre, PRD et Prologis, les autorisations avaient été obtenues en février 2019 et les aménagements ont débuté en mars.

Déjà deux autres parcs en projet

Peu à peu, les aménageurs investissent. Sur les 100 hectares du parc logistique du pont de Normandie 1 (PLPN1), les derniers entrepôts disponibles ont été inaugurés en 2018, par Alsei, et le parc affiche complet. Le PLPN2 poursuit son développement sur plus de 50 hectares. Treize millions d’euros ont été investis pour sa viabilisation, financés par Haropa-port du Havre, l’État, la région Normandie et la communauté de communes Caux Estuaire. Bolloré Logistics y opère déjà 24.000 m² d’entrepôts et, le 28 janvier dernier, Panhard signait une convention d’occupation temporaire sur 11 hectares, pour y implanter une plateforme de près de 49.000 m2 dont la moitié est réalisée pour le compte de la société de logistique portuaire Mediaco Vrac. La livraison est prévue pour fin 2019. Une seconde phase achèvera le programme de développement du groupe avec la construction annoncée de 100.000 m2 d’entrepôts supplémentaires. De son côté, Prologis va lancer fin 2019 la construction de 30.000 m2 supplémentaires sur le parc du Hode.
Au total, près de 40 millions d’euros auront été investis par le port du Havre pour renforcer les activités logistiques sur ces trois parcs situés au pied du pont de Normandie. Et deux futurs parcs sont en projet : PLP 2000, d’une superficie de 20 hectares et Parc Frigo, soit 59 hectares dédiés à la logistique des produits sous température dirigée.